lundi, décembre 07, 2015

Interview de CJ Sordide par Zeblak

[Zeblak] Depuis quand es tu dans le milieu du hip hop et pourquoi ?
[CJ Sordide] Le milieu jamais, mais pour ce qui est de mon parcours, j'ai commencé en 1999, aiguisé mon art en écumant open mic et mixtape jusqu'en 2005, l'année où est sorti mon premier projet (Demos et freestyles 2004-2005).
La raison qui m'a poussé à faire du rap était sûrement la thérapie que ça m'apportait.

Quels sont les messages de tes textes et leurs objectifs ?
Hum ... J'écris plutôt à l'instinct ou à l'impulsion à vrai dire, je ne me pose pas devant ma feuille à chercher un thème précis. Je suis généralement assez dans le freestyle, j'ai longtemps appelé mes premiers projets "Demos et freestyles" pour cette raison d'ailleurs. Ça dépend dans quelle phase je suis ou de ce que la prod m'envoie comme ambiance. Autant, je te parlerais de ce que je connais, ceux qui gravitent autour de moi, l'époque actuelle, les sentiments d'injustice ou de mal-être que chacun peut ressentir et quand je laisse place à ma folie ça donne ce salopard de clown sordide. Et là, je le laisse guider mon poignet.
Pour ceux qui est de leurs objectifs, me soigner peut-être (rire) ... Envoyer la force à ceux qui se retrouvent dans ma musique et détendre leurs oreilles, c'est déjà beaucoup.

Pourquoi avoir choisi CJ SORDIDE comme nom d’artiste ?
C'est simple, CJ sont mes initiales à l'envers JC et pour le côté sordide CJ : Clown Joker.
Sordide, car je crois que ce mot défini bien mon existence.

D’où vient ton inspiration sordide et ton amour pour le rap ?
Pour ce qui est de l'inspiration, ma vie, mes expériences, les gens et les décors où j'ai évolué. La sordidtude à l'état pur. L'amour pour le rap s'est ajouté à celui que j'avais déjà pour la musique.

Quelles sont tes références et tes influences musicales ?
Mes références, je risque d'endormir le lecteur si je devrais toutes les énumérer. Mais je peux passer de Genesis à Rakim et retomber sur du Balavoine pour finir sur un morceau de Chino XL. Mes influences, le bon rap sale underground d'une époque.

Quels sont tes sentiments par rapport au hip hop "gore" ?
Une scène bien trop méconnue du grand public, pour ne pas dire inexistante pour avoir été dans les premiers artistes du "genre" avec d'autres et qui s'adresse avant tout à un public bien underground . Pour ma part, j'ai toujours appelé mon rap du "rap sordide" et non horrorcore, je n'ai pas besoin d'étiquette pour rapper sur la violence, la folie, les pulsions meurtrières passagères qu'on peut tous avoir, la noirceur et le mal chez l'être humain.

Comment vois-tu évoluer le hip hop français ?
Le Clown me chuchote "balaye devant ta porte avant de regarder chez le voisin"

Peux tu nous parler de ton label Sordide Records ?
C'est un label indépendant que j'ai monté en 2007, que je gére avec Lugubry pour produire mes projets et ceux d'artistes que j'apprécie.

Parles nous de ton nouveau projet 'Outsider'.
C'est une mixtape de 18 titres qui est sortie vendredi 13 novembre 2015. Je n'avais pas sorti de projet musical depuis mon dernier bootleg en 2012. J'étais pas mal occupé sur d’autres projets du label et sur mon album (Crasseries vocales), le temps que l'album soit terminé, j'ai bossé une mixtape et pour l'annoncer un premier clip (Il est revenu) a été mis en ligne.
J'ai invité dessus ma clownette Lugubry, Laffreux que je connais depuis un moment, on avait également sortie un de ses projets chez Sordide Records (la Muertape). J'aime bien aussi les connexions avec les artistes internationaux, j'ai invité Aj Jordan (un mc de Buffalo sur le morceau Nightmare) et pour les productions toujours ceux qui sont présents sur mes précédents projets (Dayell, Evil Dead), j'en ai bossé aussi quelques unes (JWG, Musique insidieuse ...), et de nouvelles collaborations avec des beatmakers comme GlockTrack (Spawn) et Murdah-J (Clown sordide). Sans oublier R2an Recordz pour la couleur des mixs et masters, je place un clin d’œil d'ailleurs au maître Jedi "Raan"

Et prépares-tu de nouveaux projets sordides ?
Pour l'année 2016, je compte sortir l'album "Crasseries vocales", ainsi qu'un jeu vidéo sordide nommé JUSTICE. Il ne faut pas hésitez d'ailleurs à s'inscrire à la newsletter
pour se tenir informer sur www.sordiderecords.com.      
**  www.facebook.com/SordideRecords  **  Facebook/twitter/instagram : cj sordide  **

Un dernier mot pour finir ?
Allez coucher les gosses le Clown est d'sortie c'est sordide !
Et Merci à toi Zeblak et aux Sordidciens, Sordidciennes qui soutiennent les Clowns Sordide et Sordide Records, prenez soin de vous. Gniark !

                                                                                                                                         Décembre 2015





Aucun commentaire: