lundi, février 02, 2015

Interview de Seblechien par Zeblak

[Zeblak] Depuis quand es tu dans le milieu du hip hop et pourquoi ?
[Seblechien] Je suis dans le son depuis 2008 et la sortie de mon 1er projet la compilation 109 indépendant. Avant ça grattouillais déjà quelques textes mais rien de concret. Pourquoi ? Parce que ado j'étais passionné de hip hop, un mouvement qui m' a sorti de la merde du quotidien de ma vie de chien. D'autre part, j' ai toujours essayé d'écrire (là est ma vraie passion), seulement la route a été longue avant que ça ressemble à quelque chose d'écoutable. 

Quels sont les messages de tes textes et leurs objectifs ?
Mes messages ? Profites de la vie, construis toi toi-même, te prends pas au sérieux, nous ne sommes que des moutons lobotomisés pas les grands de ce monde. Mais ne compte surtout pas sur moi pour te dire ce que tu as à faire ou pour te donner les solutions pour résoudre tes problèmes. Je me considère aux antipodes du rap game et de ses moralistes, ses pseudos prophètes ou les philosophes du ghetto. Je raconte plutôt des "histoires" pour divertir les quelques cafards qui me suivent de près ou de loin. 

Pourquoi avoir choisi Seblechien comme nom d’artiste ?
Seblechien ? Déjà je m' appelle Sébastien, secundo j'ai traîné partout une femelle Rottweiler de 1999 à 2011. Mon chien représentait beaucoup de choses pour moi, on a fait les 400 coups ensemble, sa perte fut très dur pour moi. Et parce qu'il me faillait un blaze avant le rap, pour pas donner mon nom aux keufs qui pistaient mon téléphone. 

D’où vient ton amour pour le rap ?
Mon amour pour le rap c' est le début des 90', il se résume en 3 albums : 
- 2 Pac : All eyez on me 
- Snoop Dogg : Doggystyle 
- Dr Dre : The Chronic 
Certes beaucoup suivront, mais ces 3 classiques m'ont vraiment marqué. 

As-tu été influencé par des rappeurs ?
Bien-sûr que j'ai été et que je suis influencé par tout un tas de musiciens, rappeurs ou même chanteurs de variété. j'ai toujours été musico dépendant et ouvert d'esprit et à toutes sortes de cultures musicales. Après cette influence est inconsciente, j'ai toujours essayé de faire mon propre truc. A toi de me dire si tu trouves que je chante comme un tel ou un autre. J'ai pas mal écouté la Rumeur, Casey et pas mal d'autres artistes rap des 90' et ça se ressent surement sur mes compositions. 

Quels sont tes sentiments par rapport au hip hop francais ?
Mes sentiments, aiiiie complexe on va dire. c'est une histoire d'amour de 20 ans, donc ça évolue et pas souvent dans le bon sens. Ca fait quelques années que je suis plus du tout dans le moove, je me retrouve plus du tout là dedans. Déjà, j'écoute quasiment plus de hip hop, j'ai 34 piges poto, je reste dans mon époque de vieux rappeur has-been! Je vais surement pas baisser mon froc et faire du swag ou du trapp, je laisse ça aux petits jeunes. Ma carrière sans prétention est derrière. 
"J' fais ma zic dans mon coin comme une bête de foire, t'aspires pas à la gloire quand on t'appelle Seblechien" 

Et les rappeurs qui font du 'horrorcore' ?

Les rappeurs qui font du horrorcore ... heuuuu comment te dire ? En dehors de Cj et VII, le peu que je connais virtuellement ont surtout l'air d'être des petits fils à papa avec moins de vécu qu'un poisson rouge d'aquarium, je crois qu'ils ont passé trop de temps à regarder des films d'horreurs. Rire ... Peut-être un poil opportunistes "qui surfe sur la vague de la tendance fini la tête sous l'eau".

Comment vois-tu évoluer le hip hop ?
Franchement ? R.A.B ... Rire ... De plus, je ne suis pas Nostradamus.

Prépares-tu un album ou des nouvelles collaborations ?
Ouais, encore quelques cochonneries de prévues avant de rendre les gants et de me lancer dans un truc plus musical pour "jeunes vieux" ou "vieux jeunes" comme moi et comme tu veux ! Rire ... Dans un futur proche, je sors en compagnie et sur les prods de mon pote Beatmaker Glock Track, un 8 titres plutôt dark, qui te plongera dans l'univers des sorcières de Salem, en téléchargement gratos le 10 mars (plutôt horrorcore) comme disent les d'jeunes. Et courant 2015, l'album de NoMoneyRecordz en compagnie de mon frère de rap Moka, qui sera le bouquet final de ma carrière de rappeur raté. 

Je te laisse le mot de la fin, un espace pour finir :
Le mot de la fin ? Nous avons crée un espace de téléchargement sur notre site, vous y retrouverez notre sélection d'albums d'artistes rap underground et vous proposons leurs derniers projets en téléchargement gratuit et légal. Alors fais toi plaisir ! C'est ici que ça se passe : http://nomoneyrecordz.wix.com/109-independant


Février 2015




Aucun commentaire: